« Babouchka et Le Petit Sapin »

Contes et théâtre d’ombres à partir de 3 ans

 Babouchka

 Au cœur d’une forêt, une nuit d’hiver. Babouchka, une vieille femme qui habite seule une toute petite maison au cœur de la forêt, offre l’hospitalité à trois vieillards.

Ces derniers disent suivre une étoile qui les mènera jusqu’à un nouveau-né pour le couvrir de cadeaux. Le lendemain, la vieille femme ragaillardie part sur leurs traces espérant rencontrer ce nouveau né. Cependant, les rencontres qu’elle va faire sur son chemin vont la détourner de sa quête.

Babouchka est un conte de légende qui nous raconte l’origine de Noël et de la Mère Noël. Il nous raconte et il nous parle surtout de l’hospitalité et de la beauté de donner et de partager avec tous.

Le Petit Sapin et ses Aiguilles

 Le Petit Sapin et ses aiguilles vivaient dans une forêt au milieu de grands arbres pourvus de feuilles. De belles feuilles qui changeaient de couleurs au gré des saisons et tombaient tous les hivers pour renaître toujours plus belles. Le petit sapin, qui en avait assez d’être la risée de la forêt, formula un vœu, puis deux, puis trois… Tous se réalisèrent, mais une fois réalisés, ils ne lui apportèrent que de nouveaux problèmes.

 Le petit sapin et ses aiguilles est un conte qui parle de la différence, de la difficulté à être soi-même et du bonheur d’y parvenir.

NOTE D’INTENTION

 Au départ, il y avait l’envie de parler de la difficulté de grandir dans un monde de l’apparence. Comment peut-on voir et accepter que ce que nous avons est plus précieux que ce que nous ne possédons pas ? Comment aimer ce que nous sommes et accepter les richesses qu’offrent la différence ?

Le conte du « Petit Sapin » offre un regard positif sur cette différence et nous amène à réfléchir sur le bonheur qui découle de l’appréciation de nos singularités.

En travaillant la mise en scène de ce conte à partir du théâtre d’ombre, les possibilités de créer un univers onirique et magique nous ont donné envie d’associer ce dernier au conte de Noël « Babouchka ». Alors que le Petit Sapin aborde cette difficulté d’accepter et de faire accepter nos différences et d’être soi-même, Babouchka vient nous parler d’une quête pour retrouver un nouveau-né et le couvrir de présents. L’échec de Babouchka pour retrouver cet enfant va l’amener à partager ces présents avec ceux qu’elle trouvera sur sa route. S’accepter soi-même, accepter l’autre, partager sont les valeurs indispensables pour développer un monde plus tolérant et ouvert.

Nous avons choisi de traiter ces contes en ajoutant, à la parole, des images en ombre projetées grâce à l’utilisation d’un rétroprojecteur. Nous recherchons de nouvelles formes de silhouettes et utilisons différents matériaux (carton, tissu, éléments naturels, etc). Nous travaillons le jeu de lumière afin de transporter le spectateur dans un univers féerique et hors du temps pour rêver et s’évader le temps d’un spectacle.

EQUIPE

Contes et Ombres : Sidonie Lardanchet et Carole Picard

Regard extérieur : Angélique Laroque

Création musicale : Maxime Roman

CONDITIONS TECHNIQUES

  • Espace scénique 6m d’ouverture par 5m de profondeur (idéal mais possibilité de s’adapter dans des petits espaces)
  • Branchement électrique 220V
  • Noir total ou obscurité
  • Installation-préparation : 2h / Désinstallation : 45 minutes
  • Jauge : Jusqu’à 80/100 personnes (Nous pouvons faire plusieurs représentations par jour)

Spectacle autonome